Tarifs des prestataires de mariage : ne pas négocier !

Le sujet qui fâche : les tarifs des prestataires de mariage !
Enfin qui fâche, pas toujours soyons honnêtes. Mais dès qu’il s’agit de parler argent on sait que nous les Français ne sommes pas les plus faciles…

Se marier ça a un certain coût, vous le savez notamment si vous avez lu cet article et la série qui suit.
Bien sûr tout dépend des ambitions de chacun, mais on parle vite de sommes assez conséquentes. La tentation de négocier est forte, et je vous explique pourquoi c’est totalement à éviter.

Bonne lecture !

Comment les prestataires fixent leurs tarifs

Afin de bien comprendre les tarifs des prestataires de mariage, commençons par les analyser. Comment fixe-t-on le tarif d’un service, quelque chose de non palpable et d’assez abstrait finalement.

1/ Le temps de travail : indispensable à connaître pour avoir une base de calcul. Prenons l’exemple d’un photographe qui peut rester 5, 8 ou 10 heures sur un mariage. Le temps passé sur place définit le tarif de sa prestation.

2/ Le temps de travail non visible : si nous restons sur l’exemple du photographe, une fois ses 8 heures de présence sur votre mariage passées il lui reste pas mal de boulot ! Trier, traiter et livrer les photos, ça demande beaucoup de temps. Mais ça, vous ne le voyez pas forcément ! 

3/ Les charges : en tant qu’entrepreneurs nous payons des charges et c’est bien normal. La plupart des prestataires sont sous le régime de la micro entreprise, pour lequel le taux de charges est environ à 23%. Lorsque vous payez une prestation 2000€, ils ne vont pas directement dans la poche du prestataire. Ici en l’occurence ce sera 1540€. Ça fait mal hein ?

4/ Les frais annexes : en plus des charges les entrepreneurs ont divers frais pour faire tourner la boutique. Frais de déplacement, d’entretien du matériel, de communication, abonnements à certains outils de travail… Tout ce dont nous avons besoin pour travailler dans les meilleures conditions et vous livrer un travail de qualité.

J’en oublie sûrement parce que je ne suis pas une experte de la comptabilité, mais j’espère qu’au moins vous commencez à voir plus loin que le simple prix de la prestation. Derrière un tarif se cache beaucoup de choses, et les réflexions du type “photographe c’est la belle vie, il peut se faire 2000€ avec une journée de travail !” me mettent hors de moi…

Le minimum pour vivre

Une fois son tarif calculé au plus juste, le prestataire dégage bien sûr une petite marge. C’est ce qui lui permet de vivre ! Un entrepreneur n’a pas de salaire fixe comme un salarié, vous comprendrez donc que le calcul est différent. En effet on ne peut pas appliquer le taux horaire du SMIC à un entrepreneur, il faut arrêter de faire cette comparaison. 

Les prestataires de mariage vivent grâce à une saison, généralement d’Avril à Octobre soit environ la moitié de l’année. La majorité des rentrées d’argent se font donc sur cette partie de l’année. On n’ira pas jusqu’à dire qu’on ne touche plus rien le reste du temps (souvent ce sont les acomptes) mais ce n’est pas suffisant chaque mois. Nous vivons donc sur nos revenus de l’été toute l’année !

Pour être encore plus clair je vais vous donner un exemple : admettons que vous gagnez 1400€ nets par mois en tant que salarié. Ça fait donc un total de 16800€ sur l’année. Eh bien les prestataires de mariage doivent faire 22000€ sur 6 mois pour avoir un niveau de vie équivalent ! Eh oui les fameux 23% de charges… sans compter les frais annexes !

La Lettre de Cotillon

Une dose d'amour et de bons conseils chaque mois dans ta boîte mails !
Du contenu exclusif, des coulisses et du love pour les amoureux bien dans leurs baskets.
Garanti sans spam, c'est promis.

Please wait...

Merci de ton inscription, à très vite !

Qualité et sur mesure

Bien, maintenant que vous comprenez mieux les tarifs des prestataires de mariage allons un peu plus loin que les simples chiffres. Ce prestataire coup de coeur que vous avez repéré, si vous le souhaitez c’est pour une bonne raison. Que ce soit son style, son expertise ou sa popularité, ce n’est pas par hasard.

Un exemple pour illustrer mon propos : vous rêvez de ce sac de luxe super canon à 1000€, alors qu’un sac à 50€ remplit exactement les mêmes fonctions. Vous aimez le petit truc en plus, la qualité du sac et le sentiment d’appartenance à une certaine catégorie de personnes que l’achat de ce sac vous procure. C’est la même chose pour les prestations de service !

Jamais vous ne tenteriez de négocier le prix de ce sac ? Ni même de votre baguette de pain chez le boulanger ? Alors pourquoi négocier les tarifs des prestataires de mariage ? D’autant plus que ce fameux sac sera le même pour toutes les clientes, alors que chaque prestation de service est unique et sur mesure !

Le vrai prix des choses

Alors oui c’est cher, mais c’est le prix et il est calculé au plus juste. Et j’ai un scoop pour vous : il est même souvent calculé à la baisse. Nous savons que ces prestations sont chères et nous avons à coeur de tout de même les rendre les plus accessibles possible. Alors le calcul est souvent fait pile poil pour avoir une petite marge mais c’est tout . On se le dit souvent entre nous, mais on ne bosse pas dans le mariage pour devenir riche !

Demander à un prestataire de baisser son tarif pour telle ou telle raison c’est :

  • Brader son travail = décridibiliser une profession
  • Brader sa prestation c’est brader la relation (mon travail vaut moins à vos yeux = je vais faire moins d’efforts)
  • Accorder un tarif différent à chaque couple = difficile à justifier auprès des couples s’ils l’apprennent
  • Remettre en cause sa valeur

Si on garde l’exemple du photographe, vous en trouverez sûrement qui vous proposeront un reportage mariage à 500€. Mais est-ce que vous aurez vraiment confiance ? Est-ce que vous êtes certain d’avoir le résultat attendu ? Si vos photos de mariage sont ratées, il n’y a pas de deuxième essai… Ça cache forcément quelque chose car il est impossible de vivre de ce métier à ce tarif-là (exemple : bâcler le traitement des photos pour y passer le moins de temps possible).

Cadeau de la maison !

Nous parlons ici de métiers passion, ceux que l’on fait vraiment par conviction et avec beaucoup d’implication. Nous sommes notre propre pub et nous remettons notre réputation en jeu à chaque mariage. Je peux vous dire que la pression est grande et que nous donnons donc notre maximum pour tous nos clients !

Et pour cela les prestataires de mariage ne comptent pas leurs heures. Les photographes restent souvent un peu plus longtemps que les heures notées dans le contrat car ils veulent que vous ayez un maximum de jolies photos. Une créatrice de papeterie vous offrira peut-être d’elle-même le surplus de faire-part imprimés. Et c’est rarement facturé. Vous, vous accepteriez qu’on ne vous paye pas vos heures supp’ ? 

La négociation des tarifs des prestataires de mariage est donc pour moi extrêmement délicate. À la rigueur nous serons plus à même d’offrir un petit quelque chose en plus si nous trouvons ça justifié et que le feeling passe bien. Mais il n’y a rien de pire qu’un couple qui met le couteau sous la gorge pour une ristourne, ceux-là on préfère même les refuser !

J’espère que vous avez compris le but de cet article. Je voulais simplement vous montrer que ces tarifs qui vous paraissent élevés sont tout à fait justifiés, et que le but n’est pas de “se faire de l’argent” sur le dos des futurs mariés.

Tout ça pour vous dire que vous en avez toujours pour votre argent, et souvent même un peu plus. C’est pour ça que je trouve difficilement tolérable la négociation des tarifs des prestataires de mariage. Quand vous négociez, vous partez du principe que l’on se paye plus que notre valeur, vous mettez en cause notre valeur. 

On juge souvent par méconnaissance, avec ça vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !

Ces articles pourraient vous intéresser

Portrait_Raphaelle_FannyParis_agence_cotillon_wedding_planner_nantes
Quel budget pour mon mariage ?
5 choses que les prestataires de mariage ne veulent plus entendre
Ce que les pros ne veulent plus entendre
Arrêter de négocier les tarifs des prestataires de mariage - Pinterest

Pour plus de conseils ou un accompagnement dans l’organisation de votre mariage :
contactez-moi ici ou allez jeter un oeil aux prestations de Cotillon !

LA SUPER EQUIPE

Photographe : Anne Letournel
Vidéaste : Julien Duthé 
Scénographie & papeterie : Rosa Event Design
Robe : Kamélion Couture
Fleuriste : Atelier Aimer
Traiteur végétal : Primesautier
Mise en beauté : Aya – Les Ateliers d’Audrey
Bijoux : Hélène Turbé
Lieux et vins : Château du Coing
Location de mobilier : Agence Parade
Vaisselle céramique : Authentique
Mouchoirs brodés : Sans Façon
Modèle : Maëva Andorin

Commentaires

  1. Fanny Ferreira dit

    Très bon article moi même photographe de famille et non de mariage mais j’ai rigoler en lisant certains passage car c’est tellement ça quelque soit le secteur du service je penses que tous on eu le droit a la négociation a la baisse. Quand je vois aux premiers messages qu’on va partir sur une négociation je préfère de suite couper court car je veux prendre un plaisir un photographier et pas le faire a reculons sinon je serais rester salarié et faire un boulot qui me convient pas.
    Très bon article que j’ai pris un plaisir de partager a des collègues 😉

    • CotillonRaphy dit

      Bonjour Fanny,

      En effet peu importe le domaine, je pense que ça s’applique à tous les prestataires de services !
      Et je suis bien d’accord : quand ça commence à négocier c’est rarement bon signe… Parfois avec un peu de pédagogie, quand on prend le temps d’expliquer ce qui justifie le tarif, certains comprennent. C’est parfois par méconnaissance que les clients sont surpris par les tarifs. Mais bon certains essaient quand même de négocier, au risque de faire fuir le prestataire !

      Merci beaucoup pour ton retour et ton partage, je suis ravie si cet article parle aux autres pros, c’est le but !

  2. Sébastien Souris Thibert dit

    Bonjour,

    Etant photographe, c’est un sujet très récurrent, que l’on remet sur la table mais qui semble nécessaire de rappeler car les clients n’ont pas réellement compris l’enjeu de ces métiers de prestations qui sont des entreprises avant tout. J’ai énormément apprécié ce passage “Brader son travail = décrédibiliser une profession.
    Brader sa prestation c’est brader la relation (mon travail vaut moins à vos yeux = je vais faire moins d’efforts).
    Accorder un tarif différent à chaque couple = difficile à justifier auprès des couples s’ils l’apprennent.
    Remettre en cause sa valeur” Je ne peux qu’adhérer.
    Merci pour cet article qui est, une fois de plus, très important en ces temps troublés et troublants mais pas la fin du monde, non plus. 🙂
    Bien à vous.

    • CotillonRaphy dit

      Bonjour Sébastien,

      Merci pour votre commentaire et pour avoir pris le temps de partager votre ressenti sur le sujet ! Je suis toujours très touchée quand article plaît, et d’autant plus quand il s’agit d’autres professionnels du mariage 😉

      Et pour conclure en effet, rien de tout cela n’est grave : on fait des mariages on ne lance pas des fusées !
      Bien à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2021 Agence Cotillon · Theme by 17th Avenue